Flash-back 2018, le palmarès de Normandie 360°

Alors que les cérémonies de vœux battent leur plein en région, nous prenons le temps d’un dernier coup d’œil rapide dans le rétroviseur.  Faits marquants, visages incontournables, grandes réussites et petites fiertés, voici notre palmarès de l’année 2018 en Normandie, spécialement mitonné pour vous par la team éditoriale de Normandie 360°, après 12 mois de décryptage d’information.

« Catégorie Carnet rose ». 2 naissances qui ont illuminé 2018

  1. Baby-Rollon. Éclose au printemps 2018 à Saint-Lô, la monnaie régionale numérique normande vole désormais de ses propres ailes à Caen, Bayeux et Vire. Déjà reconnu 2e monnaie régionale de France, le Rollon compte bien s’offrir une poussée de croissance en 2019, avec un débarquement attendu dans 11 villes de Normandie (Rouen, Le Havre, Évreux, Cherbourg, Lisieux, Alençon, Bernay, Dieppe, Les Andelys, Argentan et Mortagne). Si vous aussi vous voulez adopter le bébé, rendez-vous sur normandie-rollon.fr.
  2. Baby-CHU. Il est né en juillet 2018 à Goustranville (14), avec, dans son berceau, de quoi soigner les meilleurs canassons du monde entier : une salle de consultation, une salle de chirurgie orthopédique, un IRM « couché », un scanner, des boxes pour le réveil des chevaux anesthésiés… Ces premiers équipements marque l’avènement d’un campus équin d’exception promis à un grand avenir : celui de centre de recherche équin à vocation internationale.

« Catégorie Carnet blanc ». 4 mariages (… et 1 enterrement)

  1. Port normands associés (PNA) + port de Dieppe : un mariage à 2 qui mute en mariage à 3 ! En effet, les Ports normands associés réunissaient déjà les ports de Caen-Ouistreham et de Cherbourg. La nouvelle mariée de 2018 apporte dans sa dot 375 056 passagers (en 2017) sur la ligne Dieppe-Newhaven, et 1,85 million de tonnes de marchandises (en 2017). Leur progéniture s’appelle Ports de Normandie, et elle est sortie de l’œuf le 1er janvier 2019.
  2. Cap Seine + Interface céréales : un mariage célébré au cœur de l’hiver, le 7 décembre 2018. Sous la nouvelle appellation, NatUp (natup.coop), sont désormais regroupés 1 550 salariés sur 220 sites et 7 000 agriculteurs sur 8 départements !
  3. Pôle TES + Images & Réseaux : une publication de ban pour un mariage qui ne sera célébré officiellement qu’en 2020! Le temps des préparatifs est à la mesure de la noce, le pôle normand des Transactions électroniques sécurisées (TES) ayant décidé d’unir son destin à celui du pôle ligéro-breton Images & Réseaux (220 membres), pour former un pôle de compétitivité de référence en matière d’innovation en haute technologie numérique.
  4. Énergies Normandie + Nucléopolis : c’est de cette union naturelle, célébrée le 28 mars 2018 qu’est née Normandie énergies. Pour faire connaissance avec la nouvelle filière du mix énergétique normand, leur rejeton à très haut potentiel, c’est par ici !
  5. Et l’enterrement ? Il a eu lieu fin juillet 2018. Gisant dans la fosse, Normandie hydro : la ferme pilote hydrolienne du Raz-Blanchard, tuée dans l’œuf par son porteur de projet : Naval group. Un coup fatal pour ce projet expérimental de 7 hydroliennes, qui n’exclut pas de nouvelles pousses pour faire repartir la filière, grâce à l’implication d’Atlantis Energy. Le dossier hydrolien sera donc à suivre de près en 2019.

« Catégorie Grands prix » : ces distinctions les ont fait r(o)ugir…

  1. La promenade fluviale des quais de Seine à Rouen : la coupe est pleine pour ce projet urbain de reconquête des bords de Seine, auréolé de 3 prix en 2018 : le Grand prix national du paysage, les Défis urbains et le Trophée d’Or, dans le cadre de la 23e édition du festival Fimbacte.
  2. Normandie université : une consécration mondiale avec son classement dans le Top 1 000 des meilleures universités du monde (selon le prestigieux World university ranking). Avec sa 800e place, elle est est encore loin de rivaliser avec trio de majors de promos formé par Oxford/Cambridge/Stanford, mais elle est déjà très fière d’appartenir à la même famille !
  3. et… La Normandie herself ! Classée 2e région touristique de France selon l’INSEE, le 28 novembre 2018, la Normandie fait un pied de nez à Bécassine en doublant sa challengeuse historique : la Bretagne ! Parmi ses plus sûrs appâts, le Mont-saint-Michel et les sites liés au Débarquement des alliés en juin 1944 (la Normandie est d’ailleurs la 1ère région en terme de tourisme de mémoire et le cimetière américain d’Omaha, à Colleville-sur-Mer, rafle la pole position devant le musée de l’armée, avec 1,3 millions de visiteurs / an).

« Catégorie Prouesses »: le Top 3 des limites repoussées !

  1. Plus fort que le cancer avec Cyclhad !  Le centre européen de recherche et de traitement en hadronthérapie, a été inauguré à Hérouville-Saint-Clair (14) le 5 juillet 2018. Sa prouesse ? Traiter des cancers inopérables ou chimio-radio-résistants, grâce à une dose d’irradiation maximale, ciblée sur la tumeur, en épargnant les tissus sains. Les premiers patients ont été pris en charge dès la fin du mois de juillet 2018.
  2. Plus personne au volant avec Rouen Normandy Autonomous Lab, 1er service de mobilité partagée et autonome à la demande sur routes ouvertes, en Europe ! Sa prouesse ? Parier sur une mobilité sans chauffeur, grâce à une batterie de capteurs, caméras, antennes GPS, télédétecteur laser…
  3. Toujours plus de jus avec H2V : la 1ère usine mondiale de production massive d’hydrogène vert par électrolyse de l’eau.

« Catégorie Têtes d’affiche au féminin ». Ces femmes qui ont forcé notre respect en 2018

  1. La détermination de Marine Caron. Le nom de la benjamine de l’assemblée départementale de Seine-Maritime (28 ans), cheffe de la majorité départementale, est sur toutes les lèvres. En héritière naturelle d’Hervé Morin, elle est attendue sur la scène des prochaines municipales à Rouen. Une ascension fulgurante.
  2. L’efficacité de Virginie Carolo. En 3 semaines seulement, à la demande du gouvernement, la maire de Port-Jérôme-sur-Seine (76) a dessiné la carte de France des Territoires d’industrie, dont 10 sont situés en Normandie ! Maintenant qu’ils sont identifiés, son efficacité devrait faire mouche pour les accompagner et formaliser leur contrat de projet.
  3. L’engagement de Valérie Tellier. Dirigeante des sociétés Val Laquage et Inserdéco, la présidente de la Glass Vallée, 1er pôle mondial du flaconnage de luxe de la Vallée de la Bresle, est un exemple de combativité entrepreneuriale !

« Catégorie Têtes d’affiche au masculin ». Ces hommes qui ont marqué des points en 2018

  1. Le prophète en son pays Guillaume Coutey – maire de Malaunay (76)- qui a su, grâce à son optimisme communicatif et sa diplomatie, fédérer les communes de la Métropole de Rouen dans le cadre de la COP21, et donner à tous les maires de France l’envie de suivre le modèle exemplaire de sa ville durable !
  2. La « win » de Mathieu Millet – président de Remade group, entrepreneur de l’année, pour sa croissance tous azimuts, sa dernière (et copieuse !) levée de fonds de 125 millions d’€ (dédiée à son développement à l’international), son projet fou de campus à l’américaine au milieu de la campagne manchote, et on en passe !
  3. La classe internationale de Luc Lesénécal – dirigeant de la marque en pull marine Saint-James, premier ambassadeur du made in Normandy à travers le monde ! Grâce à son action, pulls et marinières de Normandie sont vendus jusqu’au Japon, en Amérique latine et même en duty-free à bord des avions de la compagnie Air France ! Un must-have de la mode mondiale.

« Catégorie Gagner ensemble » . Le top 3 des preuves qu’une nouvelle fois, l’union fait la force !

  1. Avec l’Ecosystem Cléon 4.0 (Rouen) qui rassemble grands donneurs d’ordre et PME locales de la région de Rouen au sein d’un même écosystème industriel coopératif. Ce club de voisins vertueux et gagnant-gagnant permet aux plus grands de repenser leur système en travaillant plus souvent en « circuit court », et aux petits de monter en compétences pour se mettre à niveau des exigences des grands groupes !
  2. Avec le futur Moho (Caen) : le 1er collider en Europe pour « créer des collisions » entre étudiants, chercheurs, start-upers, salariés des PME/ETI/Grands groupes et citoyens du monde entier et leur permettre d’inventer ensemble le monde de demain, dans un gigantesque tiers-lieux de 7 200m2, en plein centre-ville de Caen !
  3. Avec Aéroport de Normandie : les 4 aéroports normands réunis dans un même avion depuis le 26 juin 2018 ! Une marque commune et des échanges permanents pour être plus forts, mutualiser les moyens et se connecter aux hubs européens.

Et Chapeau bas ! Un ban spécial pour…

  1. Les mécènes d’Un été au Havre, qui ont assumé, à eux tout seuls, 1/4 du budget de l’événement, à hauteur de 5 millions d’€ !
  2. Le talent des jeunes apprentis normands, qui se sont surpassés pour porter haut les couleurs de la région aux Olympiades des métiers (28 novembre – 1er décembre 2018).
  3. Les coworkers normands qui investissent en masse les espaces de coworkings et les tiers-lieux qui fleurissent en Normandie à la vitesse d’un cheval au galop.

Pour tout cela, 2018 nous a plu. On en redemande pour 2019 ! Et c’est à suivre, notamment, dans Normandie 360° !

www.pdf24.org    Send article as PDF